Les rencontres de Chaml, un an déjà !

Depuis un an , se tiennent une fois par mois des cafés-rencontres initiés par Chaml , pour réunir des femmes, autour d’un café ou au domicile de Amal à Tunis.

L’idée, c’était de créer un espace de rencontres non mixte entre femmes tunisiennes de tous bords, une sorte de Safe Space où l’on peut s’exprimer librement, échanger, débattre et rire. Un espace non-formel, où l’on sort des structures hiérarchisées habituelles.

Un espace « improvisé » aussi, qui évolue spontanément et aux besoins de chacune. Au début, les réunions portaient sur des thèmes ayant traits à l’histoire des femmes, des tunisiennes entre autres, à la création et à la culture féminine. Puis, au fil des rencontres, l’appartenance à ce groupe de femmes a renforcé une certaine conscience d’être une femme et a commencé peu à peu à libérer la parole. Chaml est devenu le « nous femmes » avec nos sensibilités diverses. Les débats autour des problématiques liées au fait d’être une femme dans une société patriarcale, a renforcé ce « nous », mais surtout a donné lieu – et continue encore – à un extraordinaire échange humain basé sur la parole, l’écoute, le partage et le soutien mutuel.  C’est le lieu où l’on puisse nous raconter, raconter nos peurs et nos insatisfactions, parler de nos projets, de nos rapport aux hommes, aux autres femmes et à la société.

Aussi bien lors des rencontres de Chaml que sur le blog participatif, un « pacte narratif » est né entre les participantes, sous forme de poésie, récit ou témoignage et a abouti à ce partage de nos expériences personnelles pour les unes et pour les autres. Des discussions qui ont permis de relever de nouveaux questionnements et des visions du monde différentes et d’interroger les reproductions sociales. Explorer nos capacités de nous dévoiler, débattre, d’interagir avec d’autres femmes, d’écrire, de créer au sein du groupe c’est aussi sortir d‘une certaine culture de victimisation qui nous a longtemps enfermées.

Puis, enfin, à Chaml, on croit, que l’expression intimo-personnelle, artistique ou culturelle des femmes à travers des groupes de base ouverts par/pour les femmes, avec les hommes, ouvrirait la voie à un féminisme culturel ancré dans la vie pratique de toutes et de tous.

Témoignage de quelques-unes des participantes, celles que j’appelle désormais les cham-lionnes.

Qu’est-ce que les meetings de Chaml vous ont apportées ?

Olfa : « Des connaissances, des personnages (chacune des filles est une exception, chacune à sa façon), des idées, une appartenance, de l’espoir en un lendemain meilleur (pas uniquement pour moi mais aussi et surtout pour d’autres femmes et jeunes femmes), la découverte d’autres mondes, d’autres cieux. »

Amal Bint Nadia : « Pour moi Chaml c’est une graine d’espoir particule d’un tout en désordre (le monde). En lançant Chaml, l’idée d’imaginer un avenir meilleur pour la condition humaine est redevenue possible. A Chaml, on ne se proclame pas sauveur du monde mais j’ai l’impression qu’on est là, les unes pour les autres. ….. Ici, on parle de tout est de rien, on rêve, mais ce qui est encore mieux, c’est qu’ici on n’est pas obligé de dissimuler, de mentir, de cacher, les profondeurs de nos pensées. C’est donc libératoire et puis comme on ne se juge pas, ça fait du bien de ne plus se sentir stigmatisée. Chaml est le lieu où je peux me dénuder exprimant mes plus perverses et insanes réflexions sans être traitée des pires calamités que nos sociétés dites contemporaines peuvent m’adresser, et ici je suis à l’ombre de l’indulgence. »

Amal Claudel : « Le partage, le partage, et encore le partage avec tous ses effets multiplicateurs : échange, expression, émerveillement, exercer son ouverture d’esprit, développer son empathie, renouvellement et reconquête de soi à travers l’autre. »

Lamia : « Je dirai que Chaml brise un préjugé de taille : les femmes ne sont pas des ennemies mais des alliées contre l’incommensurable bêtise ambiante, on aurait aimé voir cette solidarité féminine ailleurs mais c’est loin d’être le cas ceci dit vous êtes les exceptions qui ne font pas la règle mais qui ont le pouvoir de changer les règles. »

Waad : « L’idée de partager ses craintes de femme avec une autre, savoir que nos peurs et que nos souffrances ne font qu’une, et que c’est ensemble que nous nous fortifions. Je me sens plus forte, le regard tout neuf. J’ai compris que je pouvais avoir des affinités avec d’autres femmes. Chaml c’est cette expérience personnelle et collective qui m’a surtout donnée confiance en moi, confiance dans le fait de devenir une femme, une femme forte. »

Asma .M: « A Chaml , j’ai appris à me connaitre plus et à m’aimer plus . Cette manière d’échanger nos idées et de discuter me rend plus que jamais convaincue de notre pouvoir de nous changer nous-mêmes et de changer ceux qui nous entourent. Le plus important dans ce groupe, ce sont les affinités mentalitaires qui existent entre nous toutes, et même s’il y en a pas , c’est toujours avec souplesse que nous essayons, l’une et l’autre de réduire les écarts. Il n’y a pas de préjugés au sein du groupe, chacune essaye de prendre son temps pour connaitre l’autre, chose qui m’a beaucoup motivée à assister aux rencontres. Et puis surtout, une certaine flexibilité, que l’on ne trouve pas ailleurs. »

 Leyla : « Moi personnellement, j’ai rencontré, j’ai embrassé, j’ai aimé des filles de ce groupe virtuellement.
C’est une expérience à la RANCIÈRE. C’est un philosophe contemporain qui évoque un concept qui est « Le partage du sensible ».Ce système d’évidences sensibles qui donne à voir en même temps l’existence d’un commun et les découpages qui y définissent les places et les parts respectives.

Un partage du sensible selon ses dires qui fixe donc en même temps un commun partagé et des parts exclusives. Cette répartition des parts et des places se fonde sur un partage des espaces, des temps et des formes d’activité qui détermine la manière même dont un commun se prête à participation et dont les uns et les autres ont part à ce partage. »

Yosra .

Pour participer aux café-rencontres, contactez-nous par email : collectifchaml@gmail.com

11813264_10205391748096692_6907479874750473674_n[1] 11825000_10205391688055191_6797990562465514825_n 11796193_10205391671134768_295652995489025099_n[1]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s